Karpman au secours !

sortir ou éviter les jeux psychologiques 

L'ENJEU ? cultiver des relations saines

Sortir des relations malsaines dites "jeux psychologiques" dans lesquelles l'échange vise à jouer un rôle pour obtenir un bénéfice qui n'a rien à voir avec la discussion ! C'est à dire une relation biaisée parce que l'un ou les deux n'assume (ent) sa responsabilité et cherche implicitement et inconsciemment à recevoir de l'amour, si si. 

QUI EST KARPMAN ? 

Ce chercheur en psychologie schématise les rôles possibles dans les échanges. Chacun de nous peut sans s'en rendre compte passer par ces rôles qui sont 3 états possibles de notre moi victime / persécuteur / sauveteur. Ces états sont des "parts" de moi qui co-existent

COMMENT EN SORTIR ? 

Le plus difficile est de repérer que vous êtes dans un jeu psychologique, c'est à dire que vous jouez un rôle en réaction au rôle que joue votre interlocuteur. Une aide extérieure est nécessaire au début de l'apprentissage de ce schéma pour vous permettre d'adopter la posture qui vous fait sortir de ce "triangle dramatique". L'idée est de revenir aux faits, vous trouverez une piste pour vous aider à la fin de chaque état : 

Voilà quelques repères : 

ETAT VICTIME : se plaint, subit, s'apitoie "je n'y arriverai jamais"

Elle se sent incapable et cherche à attirer l'attention du sauveteur en exprimant son incapacité et demander de l'aide et se placera en défaut par rapport au persécuteur pour le contraindre à la critiquer.

DONC je vous invite ici à indiquer à l'autre ses propres ressources.

ETAT SAUVETEUR : ne peut s'empêcher d'aider "je sais ce qu'il te faut"

S'il ne sauve pas la victime en la rassurant ou en faisant à sa place, la personne qui est dans cet état culpabilise. En portant secours, il s'évite d'être en lien avec son angoisse existentielle. 

DONC je vous invite ici à remercier l'autre et lui indiquer que vous pouvez faire telle chose seul (e).

ETAT PERSECUTEUR : critique, ironise, dévalorise "c'est toujours aussi nul"

Cet état du moi critique, contrôle, fait preuve de rigidité pour lui aussi échapper à son angoisse existentielle. Ce rôle peut être jouer par un élément extérieur : l'alcool, la dépendance aux jeux...

DONC je vous invite ici à indiquer à l'autre que vous l'entendez et que votre point de vue et différent.

C'est en exprimant ses idées et ses émotions qu'il est possible de sortir de ces rôles. 

Florence Lamouret

06 70 89 38 09

  • Facebook Social Icon

 Coaching Pro, Individuel & Education